Notre charte

PREAMBULE

L’Institut pour le Travail en Europe est un laboratoire d’idées, d’opinions et de solutions.

Son but est de porter une libre parole sur les sujets du travail en Europe.

Nous sommes une équipe de spécialistes, hommes et femmes d’action ou de réflexion.

Entrepreneurs, juristes, avocats, DRH, employeurs, enseignants, experts, nous partageons une vision de l’homme et de la place du travail dans nos vies.

Citoyens d’Europe, nous considérons les Etats Membres de l’Union Européenne comme des pays frères et non comme des rivaux.

L’Institut se présente comme un espace de libre débat, un promoteur d’opinions novatrices, un initiateur de propositions réalistes.

Nous souhaitons inscrire les bonnes pratiques et la Responsabilité Sociétale des Entreprises au cœur de notre action.

 

1 – L’EUROPE

Nous croyons :

Que l’Europe est notre avenir commun.

Que l’Europe est un espace de liberté, de diversité et de progrès.

Que l’Europe existe par les nations qui la composent, avec leurs cultures, leurs histoires et leurs particularismes.

Que le rôle des Etats n’est pas d’empêcher de commercer ni de compliquer la vie des travailleurs mais de garantir les libertés d’entreprendre et de travailler.

Que la liberté de coopérer entre les Européens est un moyen de progrès pour l’intérêt général, un facteur de croissance économique, et une dynamique pour améliorer les conditions de travail des salariés de l’Union Européenne.

 

2 – LE TRAVAIL

Nous croyons :

Que le travail est un moyen d’épanouissement pour l’être humain.

Que le travail est au cœur du lien social.

Qu’un travail honnête ne se conçoit pas sans liberté.

Que l’Europe doit protéger les conditions de travail des salariés européens.

Que le rôle des Etats n’est pas de contraindre les acteurs économiques et de compliquer la vie des travailleurs, mais de garantir un espace de saine et juste concurrence.

Que le travail est à l’origine de toute valeur ajoutée, et que sa force créatrice est un bienfait pour la société.

Qu’un salarié heureux dans son travail est un acteur de succès pour l’entreprise.

 

3 – LA LIBERTE

Nous croyons :

Que la liberté est à l’origine de toute entreprise.

Que la liberté de circulation des personnes et de biens, dans l’Union Européenne, est un facteur de progrès.

Que la liberté de coopérer entre pays frères n’est pas un gage de concurrence déloyale, mais un moyen de succès pour les acteurs de bonne foi.

Que le rôle des états n’est pas de supprimer des droits mais de protéger les libertés privées, pour assurer le bien commun.

Que le rôle des Etats n’est pas d’entraver la liberté des entreprises, mais d’accompagner les acteurs économiques dans le respect des bonnes pratiques.

Que la liberté dans le travail ne se conçoit pas sans égalité des droits et des devoirs.

 

4 – L’EGALITE

Nous croyons :

Que chaque personne humaine est égale en dignité.

Que la différence entre les peuples et les personnes n’est pas un obstacle au bien commun, mais une source d’échange et de progrès.

Que l’égalité des droits est un préalable à l’exercice d’une saine et juste concurrence.

Que le rôle des Etats n’est pas d’imposer des limites aux talents des meilleurs, mais de garantir l’équité entre les faibles et les puissants.

Que le rôle des Etats n’est pas d’uniformiser les sociétés, mais d’assurer l’égalité des devoirs et de respecter les identités.

Que l’égalité des devoirs entre les entreprises de bonne foi est un moyen naturel pour corriger les excès de la compétition économique.

Que l’égalité de tous est la meilleure voie pour favoriser la fraternité entre les peuples.

 

5 – LA FRATERNITE

Nous croyons :

Que l’Europe est un espace de fraternité.

Que l’Europe ne peut prospérer sans fraternité entre ses citoyens.

Que la fraternité est inscrite au cœur des bonnes pratiques.

Que le rôle des Etats n’est pas de freiner le libre exercice de la fraternité entre les citoyens.

Que la fraternité est un vecteur de coopération entre les entreprises.